• Moi, Sirène des eaux convertie à Jésus Christ ! publié par l'union de la jeunesse chretienne entreprenante (UJCE) / Edité par Amoya Beaudelaire

    Moi, Sirène des eaux convertie à Jésus Christ !


    Je me nomme DEBILOU Fidèle, je suis née le 21Avril 1980 à San-Pédro. A14ans, j’ai contracté une grossesse avec un jeune de mon quartier. Mon père n’a fait que des filles, sachant qu ‘il n’apprécierait pas cette grossesse, j’ai pris la fuite à Kotcheri (Lakota) chez mon copain Ozougrou Raphael. Son père a promis m’aider à continuer les études et à retourner en famille sans difficulté. Au lieu de cela, il m’a envoûtée, je suis restée et j’ai eu 4 enfants.
    Mon beau-père adore le dragon et ses enfants meurent beaucoup (de16, il ne lui restait que 10). Un jour je perds mon slip, retrouvé plus tard dans la cantine de mon beau-père sous ses pagnes Kita. Quand on lui a fait le compte rendu il m’a demandé pardon de porter le slip, de ne pas l’humilier en le jetant. C’est ce que j’ai fait après l’avoir lavé et gardé quelques jours. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à faire des rêves de volupté. Un jour, je fais un rêve dans lequel un homme vêtu de blanc me dit que je ne prie pas, c’est pourquoi je fais tous ces rêves. Je suis donc rentrée dans la maison de mon beau-père, je ne sais poussée par quelle puissance pour aller m’agenouiller devant les bougies et prier comme à leur habitude. Chose bizarre c’est que je suis restée clouée devant ces bougies jusqu’à ce que toute la famille vienne me trouver là. Et c’est quand le grand frère de mon concubin qui s’appelle Zama qui voulait aussi de moi, m’a aspergé d’eau que j’ai pu me relever. Pour m’encourager à prier avec eux (car selon c’est parce que je ne prie pas avec eux que je suis restée clouée devant les bougies), il m’a remis un petit livre de prière. Il disait en substance : « je vous salue vierge Marie pleine de grâce … donne nous notre pain quotidien etc. » Plus je lis ce livre, plus j’éprouve l’envie de le lire. Et je commence à voir des choses étranges. Petit à petit je me retrouve sous la mer.

    Là-bas, il ya de grandes salles où des gens tiennent des conférences sur les églises vivantes en vue de les déstabiliser. A la première réunion, j’étais toute petite et au fur et à mesure que je fréquentais la mer, je commençai à marcher et à grandir. J’ai même reconnu mon beau-frère Zama qui pour mon baptême de feu, n’a pas manqué de me présenter(comme nouvelle venue) à mamie watta ,reine des cotes ou encore sirène des eaux(appelée sous la mer ‘Vierge Marie’) .Comme le font les chrétiens à l’église catholique devant la statue de la Vierge Marie ,tous s’inclinent devant elle .Et pour ce baptême en vue de servir ‘Dieu’, elle a fait appel au’ au grand maître’ .Il a atterrit tout beau, textuellement comme celui que j’ai vu dans mon sommeil ,semblable au’ Jésus Christ’ que nous voyons sur les photos .Il a salué et tous ont répondu .Il m’a emmenée sous la mer n’est pas n’importe qui donc je serai une princesse .Il a fait son discours et j’ai pu retenir ceci : « Il ya 20% de vrais chrétiens qu’il faut détruire en redoublant d’efforts ».Ils ont tous acclamé .Le maître ajouta : « Celui donc qui réussira sa mission sera dans mon trône et assis à ma droite. »J’ai donc été présentée par la Vierge Marie avec du sang humain dans sa main au grand maître, le grand maître a versé ce sang humain sur mon visage et il m’a dit que désormais je suis¨ointe¨pour séduire .Un nouveau nom m’a été donné : Ancra (qui signifie magie).

    La Vierge Marie a mâché quelque chose qu’elle a versée dans ma bouche et elle m’a aussi donné du sang à boire .Depuis lors, elle m’appelle sa fille et moi¨maman¨.
    Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes…nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines… titre 2 /11-12
    Sous la, elle a une usine qu’elle m’a fait visiter où elle fabrique tout. J’ai vu des barriques pleines de sang humain frais. Et selon elle, c’est le sang du seigneur qui purifie l’homme et ce que les païens (ceux qui se font appeler chrétiens) invoquent ,c’est le mauvais sang .Le sang humain mélangé à d’autres plantes permet la fabrication de vernis à ongle ,de rouge à lèvre ,des maquillages de toutes sortes .Elle avait également des bouteilles pleines de liquide blancs qui sont le sperme des hommes .Et avec ce sperme ,elle fabrique des produits éclaircissant et beaucoup d’autres pommades que les femmes utilisent pour leur toilette. Et c’est là dans cette usine que je vais travailler.

    Sous la mer, vivent des animaux poilus dont la sirène des eaux coupe les poils, les envoûte et les mélange au sang humain pour fabriquer des mèches toute catégorie, très appréciées par les femmes…Mamy Watta travaille beaucoup en collaboration avec les usines sur terre .Elle fait disparaître des produits des magasins sur terre et d’une manière mystique et très rapide les remplace par ce qui est produit sous la mer.

    Ainsi, tous ces habits et chaussures, nous les avons déjà là-bas et souvent même portés avant qu’ils ne viennent sur la terre .je fais la couture sous la mer et c’est ce métier que j’exerce sur terre. Il me suffit de réfléchir et les modèles d’habits défilent dans ma tête : les pantalons pour femme. Les collants, etc. ce fut ma mission. Et les gens sûrement vont me voir dans mon magasin de prêts à porter croyant que je couds ces habits sur terre alors qu’en réalité, ils me sont livrés depuis la mer. Nous faisons en sorte que les femmes payent les habits que nous vendons ou fassent le même modèle que nous avons créé depuis la mer et de cette manière elles sont marquées. L’autre mission qui m’a été confiée est de détruire les églises vivantes. Les églises mortes ne nous intéressent pas parce qu’elles nous appartiennent déjà . Moi, Anéa.

    Je n’ai pas à faire aux chrétiens simples mais aux pasteurs, aux grands. Je visite une église évangélique. Après le culte je séduis le pasteur, je couche avec lui et je recueille le sperme dans un préservatif .je disparais pour réapparaître sous la mer et je suis félicitée par les démons. Précisions que avant tout acte sexuel avec ces hommes, un travail profond est fait au niveau de leur esprit sous la mer au point qu’ils sont déjà excités à ma vue.
    C’est la « victoire » du diable.

    Aucun humain ne peut être lié aux bijoux que nous fabriquons et ne pas nous appartenir. Certaines églises que nous avons gagnées prophétisent, parlent en langue mais l’exaucement vient de la mer. Nous enlevons les dons de Dieu à travers les portes créées par le péché tels la mondanité, l’orgueil, le vol et nous les remplaçons par nos dons. Quand ils sont exaucés, ils croient que c’est Dieu alors que l’exaucement vient de nous. Cela arrive parce qu’ils refusent de se repentir sincèrement .je suis arrivée à un stade où je peux donner des ordres aux démons. Dans certaines églises évangéliques nous jouons avec les pasteurs comme on joue avec des bébés.

    Lors de mes missions de destruction, je suis allée un jour dans une Eglise Baptiste Œuvres et Mission. Les femmes de cette église constituent un défi et un problème pour nous du fait qu’elles se voilent. Elles ne s’en séparent jamais, ne mettent pas nos habits. N’utilisent pas nos vernis. Nos maquillages…bref ! Elles empêchent nos produits de marcher. Nous faisons tout pour les affaiblir, les attaquer, endurcir leurs cœurs afin qu’elles refusent le port du voile. Ou de le garder une fois à la maisons.
    J’ai donc été envoyé là après qu’une de mes collègues a échoué. J’ai passée un temps dans le jeûne, je suis allée voir le pasteur et je lui ai dit que je veux venir dans son église…

    Vous trouverez la suite du témoignage dans votre « yahvé-jiré » n°83

    RECUEILLI PAR FANTA DIABAIL
    ODETTE WAGA


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :